Le Zen-Shiatsu

Le mot «Shiatsu», littéralement traduit, signifie «pression avec les doigts». Le Zen Shiatsu est une forme de thérapie holistique basée sur la Médecine traditionnelle orientale qui aide à restaurer l’harmonie du corps. Par de légères pressions exercées par les pouces, les coudes ou les genoux, le thérapeute travaille sur les voies énergétiques (méridiens) afin de restaurer l’équilibre et procurer un bien-être général.

Le Shiatsu est utile dans la prévention des maladies en dynamisant les défenses immunitaires de l’organisme ainsi que les fonctions vitales.

Dès lors, il est tout spécialement indiqué lors de cette période particulière de transformation qu’est la grossesse.

En effet, votre corps se transforme et vous avez parfois des maux de grossesse, bénins, mais qui peuvent être désagréables au quotidien: nausées, constipation, aigreurs d’estomac, troubles du sommeil (insomnies), douleurs dorsales, jambes lourdes, etc..

Le shiatsu, tout comme l’acupuncture, est une magnifique préparation à l’arrivée de votre bébé. En prenant soin de vous-même, vous permettez à votre corps de s’équilibrer au mieux énergiquement -équilibre nécessaire au bon déroulement de l’accouchement- et vous permet également de vivre un moment privilégié de connection avec votre bébé durant une heure de détente physique et psychique.

Après l’arrivée de votre bébé, je peux vous proposer une séance avec votre enfant (possible à votre domicile pendant les 3 premières semaines postnatales) afin de soutenir au mieux l’énergie de cette période postnatale très particulière, et aider ainsi la jeune maman a recouvrer un bon équilibre énergétique et favoriser notamment la bonne mise en route de la lactation, etc…

Si vous avez eu une césarienne, je peux vous proposer de travailler entre autre sur votre cicatrice (après environ 6-8 semaines), afin de soutenir le bon processus de récupération.

Le Shiatsu est aussi bénéfique sur votre bébé dès les premiers jours de vie, afin notamment de favoriser le toucher. L’enseignement des techniques de massages de base et de shiatsu sont dispensés aux parents dans le cadre du cours de massages bébé. Cependant, si vous vivez une situation particulière (coliques importantes, etc…), et que vous ne désirez pas vous intégrer à un petit groupe, vous pouvez me contacter et nous pouvons envisager un enseignement en privé de quelques techniques susceptibles d’aider au mieux votre enfant.

Le Shiatsu est également efficace lors de:

  • Douleurs menstruelles
  • Stress, tensions
  • Céphalées/migraines
  • Anxiété/dépression
  • Douleurs dorsales
  • Insomnies, etc..

Organisation: Les séances se déroulent à Epalinges(1066), Chemin du Bocage 12. Les traitements durent en général de 1h à 1h15 environ.

Prix: 120.- CHF la séance
Remboursement selon assurance complémentaire (reconnue ASCA)
Vous pouvez effectuer votre paiement en espèce ou par carte (système SumUp)

Matériel: Pour recevoir un soin, il est préférable de porter des vêtements confortables et d’éviter tout parfum. Les traitements devraient s’effectuer au moins une heure après le dernier repas.

Prendre un rendez-vous

L’Acupuncture:

Les aiguilles sont implantées sur des points d’acupuncture qui se situent sur des trajets spécifiques que l’on appelle les méridiens. Les méridiens sont des canaux aux ramifications complexes, qui parcourent notre corps, partant des organes et allant jusqu’aux extrémités des membres supérieur et inférieur, ou du crâne.

La stimulation de ces points permet, selon la médecine traditionnelle chinoise, de régulariser la circulation de l’énergie (Qi) dont la perturbation est à l’origine de désordres divers.
Indications thérapeutiques :
L’acupuncture est indiquée dans le traitement ou l’accompagnement de nombreux troubles.

De façon non exhaustive :

  • Stress, anxiété
  • Troubles du sommeil, dépression, burn-out, …
  • Céphalées, migraines
  • Nausées et vomissements associés à une intervention chirurgicale ou à la grossesse
  • Problèmes gastriques, constipation, …
  • Problèmes ORL, sinusite, …
  • Troubles gynécologiques (dysménorrhées, infections vaginales à répétitions, …)
  • Infertilité (accompagnement du couple durant les traitements de procréation médicalement assistée : PMA)
  • Troubles dermatologiques (acné, eczéma, …)
  • Douleurs aigües ou chroniques : dentaires, articulaires, dorsales…
  • Arrêt du tabac
  • Perte de poids

Acupuncture et grossesse

Lors de la grossesse, peu de médicaments sont possibles. Il est donc intéressant d’avoir recours à d’autres méthodes alternatives à un traitement médicamenteux pour palier à divers troubles de la grossesse qui restent difficiles pour la femme.

L’acupuncture peut alors accompagner la femme durant cette période.

Notamment en cas de :

  • Nausées, vomissements
  • Constipation, reflux gastrique
  • Tunnel carpien
  • Troubles circulatoires
  • Stress, anxiété, troubles du sommeil
  • Position en siège du bébé (entre 32-34 SA idéalement)
  • Préparation à l’accouchement (périnée, descente du bébé dans le bassin maternel, …)

L’acupuncture peut en effet être une bonne préparation à la naissance de votre bébé en favorisant un travail et une dilatation harmonieuse le jour « J », même si elle n’a pas la prétention de provoquer les contractions utérines, l’acupuncture peut aider à mettre en place les énergies afin de permettre à la femme et à son bébé d’être le plus « prêts » énergétiquement parlant pour cette étape de la naissance…

Les aiguilles utilisées sont stériles, à usage unique et sont de différentes tailles, en calibre et en longueur, en fonction des points traités et des zones du corps (jambes, visage…).

Prix: 120.- CHF la séance
Remboursement selon assurance complémentaire (reconnue ASCA & RME)
Vous pouvez effectuer votre paiement en espèce ou par carte (système SumUp)

Prendre un rendez-vous

L’Auriculothérapie?

L’auriculothérapie est une médecine traditionnelle reconnue par l’Organisation Mondiale de la Santé depuis quelques années.

Découverte par Paul Nogier en 1951 – après qu’il eut constaté que la cautérisation d’un point précis de l’oreille avait des effets bénéfiques sur les névralgies sciatiques.

L’auriculothérapie est une technique qui semble avoir été utilisée dans l’Egypte ancienne.

Dérivée de l’acupuncture, elle considère que l’oreille, qui a une forme de fœtus inversé, représente la totalité du corps humain. Les nombreux points réflexes qui ont été déterminés permettent donc d’agir sur un dysfonctionnement organique.

Indications:

Etant un dérivé de l’acupuncture, l’auriculothérapie traite sensiblement les mêmes troubles. Ainsi, le thérapeute repère les points à traiter grâce à un palpeur à pression ou un détecteur électrique. Puis, il traite les pathologies grâce à l’insertion d’aiguilles au niveau du pavillon de l’oreille.

Cette médecine traditionnelle peut soulager passablement de maladies fonctionnelles, notamment : le stress, les céphalées, les insomnies, accompagner en cas d’allergies ou de douleurs chroniques ou de différents types de dépendances… Elle peut notamment être utilisée comme méthode d’accompagnement de sevrage tabagique (conjointement à une approche multidisciplinaire).

La plupart du temps, le nombre de séances nécessaires est assez réduit. Certains effets de l’auriculothérapie peuvent même être ressentis instantanément par le patient.

Dans certains pays d’Asie, l’auriculothérapie est utilisée comme technique d’anesthésie.

Comment?

Le principe fondamental d’action de l’auriculothérapie, repose sur une invalidation temporaire et réversible des zones de représentation somatotopique sur les cartographies auriculaires.

Le traitement peut se faire grâce à l’introduction d’aiguilles extemporanées, semi-permanentes, ou à l’aide d’un cryopuncteur (imaginé et élaboré par le Dr Alimi).

J’utilise fréquemment le cryopuncteur, ayant étudié son utilisation et étant habilitée à l’utiliser puisque diplômée en auriculothérapie lors de mes études avec l’AGMAR (association romande des médecins acupuncteurs).

La cryoauriculothérapie:

Cryothérapie vient du grec: «kruos» (signifie froid) et «therapeuein» (signifie soigner).

Hippocrate déjà (460-377 Av. JC) utilisait la glace et la neige avant une chirurgie afin de soulager la douleur.

Dans les années 1970, les premières études ont démontré une réelle efficacité thérapeutique du froid.

Dès les années 1990, la cryothérapie gazeuse apparaît, préconisées pour diverses pathologies.

Le cryopuncteur:

Le principe de fonctionnement du cryopuncteur est d’émettre, à partir d’une cartouche en acier avec valve, à une vitesse de 40m/s, un spray d’azote liquide (N2O) stérile, à une température de -89°C sous pression de 50 Bars, par bolus de 5 µ, qui pénètre la peau à une profondeur de 3-4 mm, sur un diamètre de 1-10mm (selon le temps d’application), afin de congeler immédiatement les tissus, à une température de -40°C, et à une puissance de 18-22 Watts.

Ce choc thermique provoqué par l’application de froid sur la peau saine ou pathologique (en général de l’azote liquide) engendre une invalidation temporaire des zones d’auriculothérapie, le temps de la reconstitution, des fonctions supportées par les cellules atteintes.

Dr Alimi explique:«…ces aiguilles cryoniques permettent une auriculothérapie non sanglante, inodore, incolore, presque indolore, sans risques, en éliminant les inconvénients des aiguilles, tout en conservant l’efficacité et permettant ainsi des stratégies auriculothérapiques novatrices et performantes…».

Contre-indications à la cryothérapie?

Classiquement: le syndrome de Raynaud, l’urticaire au froid. Cependant les études menées par le Dr Alimi sur plus de 4500 patients dont 27 syndromes de Raynaud et 10 urticaires au froid n’ont jamais révélé aucun effet secondaire.

Précautions?

Il faut éviter, par précaution, une exposition solaire directe et prolongée dans les 24 heures qui suivent un traitement.

Sur certaines peaux (très pigmentées), un certain degré d’éclaircissement du point d’impact cryonique peut être constaté; toutefois la récupération cutanée se fait au bout de 3-4 cycles de renouvellement cutané (env. 70-100 jours). La peau noire peut donc aussi être traitée.

Sensations durant et après le traitement?

Une sensation de picotement ou de légère brûlure/douleur peut être ressentie lors de l’injection ou juste après et qui peut durer jusqu’à 30’, rarement plus.

Après le traitement, une sensation d’échauffement apparaît et l’oreille devient rose ou rouge durant 15 à 30 mn, voire quelques heures.

Dans certains cas rares, une sensation d’endolorissement ou d’anesthésie peut être ressentie, pouvant durer de quelques heures à quelques jours, avant de régresser totalement.

Prix: 120.- CHF la séance

Remboursement selon assurance complémentaire (reconnue RME)
Vous pouvez effectuer votre paiement en espèce ou par carte (système SumUp)

Prendre un rendez-vous

La Médecine Traditionnelle Chinoise:

La moxibustion:
La moxibustion consiste à réchauffer, à l’aide de moxas, un point d’acupuncture et à faire pénétrer la chaleur à travers la peau. Ceux-ci se présentent le plus souvent sous la forme de boulettes, de cônes ou de bâtons. Les bâtons de moxa sont fabriqués avec de l’armoise hachée, façonnée en bâtonnets ou roulée dans du papier. C’est la chaleur dégagée par leur combustion qui stimule les points d’acupuncture. Il est aussi possible d’utiliser cette technique thérapeutique en même temps que l’acupuncture. La technique alors consiste à déposer des morceaux de moxa sur le manche des aiguilles d’acupuncture.

Les effets thérapeutiques:
La technique peut être utilisée seule ou combinée au traitement par les aiguilles d’acupuncture ou lors du traitement de shiatsu. Ses effets thérapeutiques les plus communs sont de réchauffer lorsqu’il y a un syndrome d’Excès de Froid, de tonifier lorsqu’il y a un Vide de Yang ou, de façon générale, d’activer et de faire circuler le Qi et le Sang dans les Méridiens.
La moxibustion permet de prévenir ou de traiter des problèmes comme les douleurs rhumatismales, articulaires et musculaires, certains problèmes digestifs et des troubles gynécologiques. On l’utilise fréquemment dans le traitement des personnes fatiguées, dans la période postnatale par exemple ou des personnes atteintes de maladies chroniques afin de renforcer leur énergie vitale ou dans certains cas d’anémie.

Les ventouses:
Les ventouses (Ba Guan) font partie intégrante de la Médecine Chinoise. Elles peuvent être utilisées au cours d’une séance de shiatsu ou d’acupuncture. En général, elles se présentent sous la forme de petits flacons de verre que l’on pose sur la peau après en avoir chassé l’air de façon à créer une dépression. Ce procédé attire le sang vers la surface du corps et en facilite la circulation. La pose de ventouses est indolore mais va parfois marquer la peau par une tache foncée qui peut demeurer quelques jours.
En Médecine Chinoise, les ventouses sont utilisées pour chasser du corps des facteurs pathogènes externes comme le Froid, le Vent, l’Humidité et la Chaleur ainsi que pour améliorer et accélérer la circulation sanguine.
Les ventouses ont démontré leur efficacité entre autre dans les cas de lombalgies et douleurs articulaires et musculaires diverses.

Prix: 120.- CHF la séance
Remboursement selon assurance complémentaire (reconnue RME)
Vous pouvez effectuer votre paiement en espèce ou par carte (système SumUp)

Prendre un rendez-vous

Le Shõnishin

Le Shõnishin est une technique d’acupuncture d’origine japonaise, établie comme méthode non-invasive (puisque sans aiguilles) depuis le 20ème siècle. Différents petits instruments sont utilisés pour stimuler les récepteurs à la surface du corps.

Les systèmes locomoteur, sensoriel et énergétique ne sont pas encore totalement développés au moment de la naissance et des stimuli sont nécessaires afin qu’ils le puissent.

De la naissance jusqu’au début de l’âge scolaire, les compétences motrices, sensorielles, sociales et énergétiques se développent étape par étape et chacune de ces étapes ne peut se réaliser que si la précédente est bien terminée/mise en place.

Les méridiens jouent un rôle primordial dans ce processus (réseau de communication connectant l’enfant avec le monde extérieur permettant le développement postural, dynamique et comportemental via l’intégration des réflexes et des stimuli.

Ces interdépendances entre compétences motrices, sensorielles et énergétiques ouvrent de nouvelles perspectives de traitement dont des approches thérapeutiques spécifiques, telles que le shõnishin.

Voir également http://www.shonishin.ch

Thomas Wernicke a récemment publié un article dans la revue l’Allemagne d’aujourd’hui (2019/3 (N° 229), pages 135 à 145), publiée par les Presses Universitaires du Septentrion. Un extrait est disponible ci-dessous et l’entier de l’article, qui revoit en détails les origines et l’importance du shonishin dans les pays germanophones, est achetable au prix de 4.5 euros sur le site de l’éditeur (https://www.cairn.info/revue-allemagne-d-aujourd-hui-2019-3-page-135.htm?contenu=resume).

« Il est bien connu que la médecine japonaise puise ses origines et ses fondements dans la médecine chinoise. Mais au cours des siècles, plusieurs événements marquants se sont produits au Japon et ont façonné la médecine chinoise jusqu’à en faire ce qu’elle est devenue. L’une des principales raisons est une approche de plus en plus critique de la médecine chinoise, de plus en plus marquée à partir du XVIe siècle avec l’arrivée des premiers Européens et le débat sur la chirurgie et l’anatomie occidentales qui a suivi. La diffusion de la médecine occidentale sur la base des sciences naturelles à partir du milieu du XIXe siècle a donné aussi de nouvelles impulsions à la médecine japonaise et enfin, la renaissance de la médecine traditionnelle japonaise par des médecins formés – pour ne citer que quelques événements majeurs. C’est ainsi qu’une tradition médicale indépendante s’est établie au Japon au fil du temps, tout en s’adaptant au contexte socio-économique du Japon moderne, tradition qui peut être sans aucun doute qualifiée de « japonaise ».
Cette tradition médicale inclut également la pratique de l’acupuncture pédiatrique au Japon (shōnishin ou shōnihari). Dans sa forme actuelle, il n’est pas seulement le résultat d’un long développement, mais aussi d’une thérapie récente. Afin de pouvoir classer correctement le Shōnishin dans l’histoire de la médecine japonaise, il est donc utile de jeter un regard rapide sur l’histoire médicale japonaise. »

Prendre un rendez-vous